Route 66 et Highway

19 jours, env. 3'840 km

De Chicago. Offrez-vous 2 des grandes routes mythiques de l’ouest américain! La Route 66, qui vous fera revivre toute la nostalgie et le charme rétro de l’Amérique heureuse et idéale des années 50, caractérisée par le culte de l’automobile et de la musique populaire. Vous prolongerez par la spectaculaire Route 1, accrochée aux falaises surplombant le Pacifique, longtemps hors des sentiers battus, qui aligne les missions jésuites espagnoles et les refuges d’artistes et d’écrivains.

Jour 1 – env. 320 km vers Springfield

Après avoir écumé les hauts lieux de Chicago, récupérez votre motorhome à la station Cruise America. Commencez votre aventure transcontinentale à travers le midwest, ralliant Springfield dont le grand héros est Abraham Lincoln, le 16e président américain.
Visitez la tombe de Lincoln et le Salem State Historic Site, réplique du village des années 1830, où Abraham Lincoln vécut. www.koa.com/campgrounds/springfield/

Jour 2 – env. 440 km vers Saint-Louis

Les méandres du Mississippi vous mènent jusqu’à Saint-Louis, baptisée par les français en l’honneur du roi de France. Au bord du fleuve, l’arche de Saarinen symbolise la porte de l’ouest. Le musée au sous-sol est remarquable. Il retrace l’histoire des explorations et des migrations qui ont fait la Conquête de l’Ouest, depuis Lewis et Clark envoyés par Thomas Jefferson à la découverte des territoires achetés à la France en 1803.
Montez au sommet de l’arche pour une vue imprenable sur la cité et le fleuve. Si vous aimez les animaux, rendez-vous au Lone Elk Park avec bison et wapiti. Le centre touristique du Route 66 State Park met bien en valeur le patrimoine de la fameuse route. www.koa.com/campgrounds/springfield-route-66/

Jour 3 – env. 400 km vers Tulsa

Après Joplin, refuge jadis de Bonnie & Clyde, la Route 66 pénètre en Oklahoma, l’ancien no man’s land, où l’on déportait les Indiens. C’est le pétrole qui donna son essor à Tulsa, faisant et défaisant les fortunes jusque dans les années 30. Oklahoma City, la capitale d’état est née en quelques heures lors de la course à la terre du 22 avril 1889.
Visitez le Gilcrease Museum au nord-ouest de Tulsa. www.koa.com/campgrounds/oklahoma-city/

Jour 4 – env. 520 km vers Amarillo

Eoliennes ou puits de pétrole jettent leur ombre sur la steppe des Llanos Estacados, explorés dès 1541 par Francisco Coronado jusqu’à Amarillo, la «Yellow Rose of Texas», dont la 6e Rue et le Big Texan Steak Ranch sont des icônes de la 66. Aux environs, le rougeoyant Palo Duro Canyon State Park vit la fin de l’hégémonie comanche sur les plaines du Sud en 1874. Ne manquez pas non plus le Cadillac Ranch, l’un des plus célèbres monuments du pop-art typique de la 66, qui inspira le studio Pixar pour le film «Cars» et Bruce Springsteen.
C’est à cheval que l’on apprécie le mieux Palo Duro Canyon. Les Old West Stables proposent des tours guidés. N’oubliez pas d’amener vos couleurs au Cadillac Ranch, chacun ayant la possibilité de s’exprimer en réalisant son propre chef d’œuvre… www.koa.com/campgrounds/amarillo/

Jour 5 – env. 255 km vers Tucumcari

Première localité de la Route 66 en arrivant au Nouveau Mexique, Tucumcari en est l’une des plus emblématiques. Ne manquez pas la photo devant les chromes rutilants de «Roadside Attraction», un monument dédié à la Route 66 au Convention Center ou devant les nombreuses fresques ornant les murs de la ville, réalisées par Doug and Sharon Quarles. A la nuit tombée, les enseignes rétro des multiples motels, restaurants et stations-services illuminent l’interminable Main Street. Pourquoi ne pas aller piquer une tête et pique-niquer au Ute Lake ou au Conchas Lake State, si vous ne voulez pas vous contenter de la piscine du KOA.
Le soir, «cruisez» sur la Route pour prendre en photo les néons rétro des enseignes de motels www.koa.com/campgrounds/tucumcari/

Jour 6 – env. 300 km vers Albuquerque

Passez par Santa Fe, la délicieuse capitale d’état. Le centre vous plonge au temps de la Nouvelle Espagne, quand la cité était le terminus de la piste éponyme, trait d’union avec le monde «yankee». La cité est devenue une référence artistique, ayant fait fructifier les patrimoines indiens et hispaniques. Peintres, sculpteurs, orfèvres ou écrivains sont venus s’y installer, séduits par la beauté de la région et inspirés par la vitalité des traditions culturelles indiennes. Si vous jouez les prolongations, ne manquez pas de passer par Taos avant Albuquerque, cadre de «Breaking Bad», l’une des meilleures séries télé contemporaines.
Arrêtez-vous dans un pueblo indien, visitez les innombrables galeries et musées de la charmante Santa Fe, capitale d’état marquée par son héritage hispanique nichée autour de sa Plaza historique.
www.koa.com/campgrounds/albuquerque-central/

Jour 7/8 – env. 575 km vers Williams

La route est longue jusqu’au KOA de Williams. Vous pourrez par exemple faire un stop à Gallup, l’une des capitales indiennes d’Amérique et site de grandes manifestations culturelles. Ou du côté de Petrified Forest National Park, au cœur du Painted Desert. Le KOA de Williams sera votre base arrière pour découvrir Grand Canyon National Park, 1 heure plus au nord. Ceux qui le souhaitent prendront le train du Grand Canyon Railway jusqu’à l’antique gare de Grand Canyon. Le programme d’animations du KOA comblera les familles avec ses concerts de musique Western, ses VTT à louer, son minigolf et ses randonnées à cheval.
Rien ne surpasse un survol en hélicoptère pour apprécier toute la majesté du Grand Canyon !
www.koa.com/campgrounds/grand-canyon/

Jour 9 – env. 200 km vers Kingman

Profitez des activités au camping avant de plonger dans la nostalgie rétro de la Route 66. Tombée en désuétude, elle est sortie de l’oubli grâce à des passionnés de l’Amérique d’autrefois. De Seligman à Kingman subsistent les 130 km du plus long tronçon de la vieille route. Au KOA, piquez une tête dans la piscine, cernée par le désert des Hualapai Mountains. Non loin, on peut encore voir les traces des chariots qui passaient sur la Fort Beale Wagon Trail.
Le Route 66 Museum de Kingman est un petit bijou. www.koa.com/campgrounds/kingman/

Jour 10/11 – env. 160 km vers Las Vegas

Le KOA est juste derrière le Circus Circus bordé par le Strip, une situation idéale pour profiter des folies de Las Vegas!
Passez de New York à Paris, de la jungle birmane aux pyramides d’Egypte, c’est le Strip de Las Vegas ! Le soir, offrez-vous l’un des merveilleux spectacles du Cirque du Soleil, tous plus magiques les uns que les autres, ou arpentez Fremont Street, nageant dans un océan de néon! www.koa.com/campgrounds/las-vegas/

Jour 12 – env. 250 km vers Barstow

Admirez le barrage Hoover formant le Lac Mead sur le Colorado et marquant la frontière entre l’Arizona et le Nevada. Contournant les Providence Mountains, vous pourrez faire un crochet dans le sauvage et hostile Mojave National Preserve, pour retrouver le tracé de la Route 66.
Le Mojave National Preserve propose une immense étendue de désert: dunes de sables, cônes de cendre volcaniques, arbres de Josué gigantesques, cactus et fleurs sauvages à volonté. Dans les replis de ses canyons et de ses montagnes, on tombe sur un ranch en ruines, une mine abandonnée, les vestiges d’un fortin en pisé.
www.koa.com/campgrounds/barstow/

Jour 13/14 – env. 185 km vers Los Angeles

Barstow est le royaume des magasins d’usine. C’est le moment de remplir les valises avant de continuer vers la cité des anges. Beverly Hills, Venice et Muscle Beach, Santa Monica, Malibu, Universal, Disneyland, le Getty Center ou Mulholland Drive ne doivent vous empêcher de compter les étoiles sur Hollywood Boulevard !
www.koa.com/campgrounds/los-angeles/

Jour 15 – env. 385 km vers Santa Margarita

La Route 101 vous mène au KOA de Santa Margarita Lake. Cette région de Santa Barbara a un air de Côte d’Azur. Plages, restaurants ou vignobles peuvent en témoigner, de même que les églises et bâtiments de style méditerranéen.
Vous serez étonnés par les superbes autant qu’énigmatiques peintures rupestres ornant la Chumash Painted Cave, remontant au XVIe siècle. www.koa.com/campgrounds/santa-margarita/

Jour 16 – env. 240 km vers Santa Cruz

Stoppez à San Simeon, à env. 105 km, pour voir le Heart Castle. La côte devient sublime entre San Luis Obispo et Big Sur. Une nuit supplémentaire vous permettra d’apprécier pleinement le secteur de Carmel et Monterey avec la péninsule de 17 Mile Drive dominant l’océan déchaîné.
Visitez Hearst Castle, savourez la vie californienne notamment à Carmel et Monterey.
www.koa.com/campgrounds/santa-cruz/

Jour 17/18 – env. 185 km vers Petaluma

Prenez votre temps à San Francisco, puis enjambez le fameux détroit du Golden Gate. Votre camping est le Petaluma KOA, 55 km plus au nord. Il est doté d’une ferme avec des vaches, moutons, ânes, chèvres et faisans, qui plaît beaucoup aux enfants. Des excursions quotidiennes à San Francisco sont organisées de mai à octobre. Une 2e nuit permet d’explorer les vignobles ou la côte.
Réservez longtemps à l’avance pour voir de près Alcatraz, l’occasion de points de vue imprenables sur la ville, la baie et ses ponts. Traversez à vélo le pont du Golden Gate et rentrez par le ferry de Sausalito, une belle balade bien aérée. www.koa.com/campgrounds/san-franscisco/

Jour 19 – Si vous n’en avez pas encore assez, choisissez la direction de la Sierra Nevada et de Yosemite National Park

Il sera toujours temps de rallier notre base de Newark, près de San Francisco pour abandonner votre maison à roulettes!

Le plan du circuit

Le plan